Paroisse de
    Claye Souilly

 
Accueil du site >  Editos
« LA MISERICORDE SE MOQUE DU JUGEMENT » (Jacques 2,13)
dimanche 17 janvier 2016
par Père Florentin Palangi Mopela

Chers paroissiens, chères paroissiennes !

Une nouvelle année va commencer ! Les années se suivent mais elles ne se ressemblent pas ni ne rivalisent, car toutes et chacune d’elles nous permettent d’entrer dans le temps qui fait contempler l’éternité.

Point n’est donc besoin de s’attarder à évaluer en mal ou en bien l’année écoulée ! J’espère que chacun a pu profiter au cours de l’année 2015 des grâces reçues, à partir des évènements heureux qui n’ont pas manqué de nous réjouir les cœurs comme des drames récents qui ont voilé nos candélabres.

Nous devons reprendre souffle et poursuivre notre marche, quel que soit le prix à payer. Ceux qui n’ont pas franchi le seuil de cette année nouvelle, tout comme ceux qui l’ont franchi, aucun n’est privé de l’amour de Dieu. Car Dieu nous aime tous, vivants ou morts, de la même manière.

Le christianisme est une religion du réel. Il n’appelle pas à quitter le monde pour nous en soustraire. Pas de fuite ni de violence pour le changer. Nous devons plus encore redoubler de lucidité dans la poursuite du bien à accomplir et des frères à accueillir, et rien ne peut arrêter cette machine, ni les attentats ni le terrorisme.

Et nous avons besoin, sans doute, de beaucoup d’énergies pour commencer cette nouvelle année. Je voudrais d’abord exprimer, au nom de notre curé et de toute la communauté paroissiale, mes vœux cordiaux d’heureuse année 2016.

Un grand merci aussi et un juste encouragement à tous ceux qui, au cours de l’année passée, ont servi la Paroisse avec dévouement, dévotion, fidélité et abnégation, dotés d’esprit d’équipe et d’une vraie subsidiarité.

Notre reconnaissance particulière va vers les personnes qui ont terminé leur service, fidèles jusqu’au bout à la mission reçue. Nous souhaitons la bienvenue aux nouvelles personnes qui ont accepté de mettre la main à la charrue pour que la mission en actes ne s’estompe pas, ainsi qu’à toutes les personnes et familles qui viennent de nous rejoindre.

Chers paroissiens, dans un esprit d’attachement indéfectible au successeur de Pierre et à notre père évêque, engageons-nous dans l’« année de la Miséricorde » et vivons-la avec enthousiasme pour nous recentrer sur l’essentiel de la vie chrétienne. C’est une occasion pour nous de redécouvrir et d’approfondir les vertus nécessaires pour rendre féconde notre consécration ou notre service à l’Église et à notre paroisse. Au cours de cette année de la Miséricorde, contemplons le cœur miséricordieux de Jésus et soyons prêts à faire miséricorde autour de nous, le cœur émerveillé par la grâce qui nous précède.

Père Florentin Palangi Mopela, Vicaire


Répondre à cet article