Paroisse de
    Claye Souilly

 
Accueil du site >  Contact
Un printemps pour l’Eglise
samedi 6 avril 2019
par Père Philippe de KERGORLAY

« Avec le carême, le Seigneur offre à son peuple un temps favorable pour qu’il tourne son coeur vers lui et se convertisse à la Bonne Nouvelle. Chaque année, notre carême est traversé par les joies et les peines de notre vie, vie familiale, vie de l’Eglise, vie de notre pays et du monde. Cette année, le carême de tous les catholiques du monde sera marqué, en particulier, par le contexte des « affaires » qui touchent l’Eglise. […] Nos pensées doivent d’abord aller aux victimes et, comme nous y invite le pape François, nous avons à poser des actes concrets pour que de tels abus ne puissent plus avoir lieu. Dans ces circonstances de crise, je vous adresse ce message d’espérance et nous invite à marcher, dans la confiance, vers la joie du matin de Pâques. Restons fermes dans la foi, ardents dans notre charité et fidèles à la prière. L’apôtre Paul nous donne le cap : « Aux jours d’épreuve, tenez bon et priez avec persévérance » (cf. Rm 12, 12). Prions les uns pour les autres. Priez et soutenez vos prêtres, apportez-leur votre proximité et exprimez-leur votre considération.[…] Pendant ce carême, soyons tout spécialement attentifs à nos liens de fraternité, à notre communion fraternelle, « que notre unité soit parfaite » (cf. Jn 17, 20-26) (2). La joie de l’Evangile a touché notre coeur et nous souffrons de ne pouvoir être signes éclatants de la miséricorde et de l’amour de Dieu. Que ce carême nous mobilise dans notre conversion au Christ ressuscité. » (Mgr Nahmias, message de Carême 2019, extraits *)

Car c’est bien d’une résurrection qu’il s’agit : elle n’était pas belle à voir l’Eglise de Jésus le vendredi saint : un Christ mort, des apôtres en fuite, des foules désorientées. Mais, au dimanche de Pâques, à la surprise générale, tout renaît dans la lumière. C’est bien le Christ qui est au centre de notre foi, mort et ressuscité pour nous. C’est bien l’Eglise qu’il a aimée en dépit du péché de ses membres. C’est bien chacun de nous qu’il appelle à travailler avec Lui en recevant sa force et sa joie. Merci au Père Cyriaque de nous avoir rejoints. Pâques est le printemps de l’Eglise. Il y a eu un temps d’épreuve, mais après tout, le printemps commence par une grande lessive ! Le tout, c’est de renaître et de grandir dans l’Esprit du Père et du Fils. Père Philippe de Kergorlay


Répondre à cet article